Aragon Louis

État civil : Louis ARAGON

Déjà le souvenir de vos amours s’efface
Déjà vous n’êtes plus que pour avoir péri
(« La guerre, et ce qui s’ensuivit », Le Roman inachevé, 1956)


Naissance : 03/10/1897 à Paris
Décès : 24/12/1982 à Paris
Nationalité : française
Activité : autre
Statut : mobilisé.

adjudant-chef


Matricule : 5725 (Classe : 1917)
Mobilisé à Paris 2e bureau
Décorations :

Croix de guerre

Présentation

Louis Aragon n’a que seize ans lorsqu’éclate la Première Guerre mondiale. Après sa réussite au baccalauréat, il entame, en 1916, ses études de médecine à Paris, sous la pression familiale. Au Val-de-Grâce, le jeune homme se lie à à André Breton, qui l’encourage dans ses premiers pas poétiques et l’introduit, du haut de sa petite expérience, dans le monde littéraire parisien. Incorporé le 3 septembre 1917, Aragon ne part pour le front, en tant que brancardier, que le 26 juin de l’année suivante, après de longs mois à vivre la guerre de loin, partagé entre son désir de servir et son exécration des militaristes forcenés qui officient depuis Paris. Très vite promu adjudant-chef après avoir le concours de médecin-auxiliaire, il rejoint le 355e RI et fait en Argonne l’expérience de la violence industrielle et de l’horreur, en portant secours aux blessés sur la ligne de front. Le 6 août, enterré à plusieurs reprises sous les obus, il échappe de peu à la mort et obtient pour sa conduite héroïque la Croix de guerre, doublée d’une citation plus qu’élogieuse.

La guerre sera, pour le jeune poète, la source de son engagement politique, mais aussi le lieu d’une profonde interrogation identitaire : juste avant son départ pour ce qu’il pense être une mort assurée, sa mère lui confirme le nom du père biologique qui ne l’avait pas reconnu. Et quelques jours après la terrible bataille de la Vesle, passant devant les innombrables tombes de fortune de ses camarades, Aragon vivra une nouvelle mort en reconnaissant son nom sur l’une d’entre elles (le récit de l’épisode a plusieurs variantes).
Deux ans durant, il participe ensuite à l’occupation de la Rhénanie, qui lui inspire quelques pièces du Roman inachevé. Mais son expérience de guerre ne donne pas lieu, dans son ensemble, à un témoignage suivi. Elle alimente certes Feu de joie, Aurélien, ainsi que Les Cloches de Bâle ou Les Beaux quartiers, mais Aragon, comme beaucoup de surréalistes, refusera de consacrer une œuvre entière à ce traumatisme majeur.

Après avoir rejoint le Parti communiste français et épousé Elsa Triolet, sa muse, le poète vivra une nouvelle guerre aux premières loges, celles de la “Drôle de guerre” puis de la Résistance, en choisissant de se tenir au plus près des sursauts de son siècle par ses engagements politique et littéraire.

Autres individus en relation

⤇ Drieu la Rochelle Pierre ⤆ ⤇ Cendrars Blaise ⤆ ⤇ Aragon Louis ⤆ ⤇ Cocteau Jean ⤆ ⤇ Breton André ⤆ ⤇ Soupault Philippe ⤆ ⤇ Montherlant, de Henry ⤆ ⤇ Apollinaire Guillaume ⤆

Fiche réalisée par : Nicolas Bianchi

États de service

Infirmier (22e section d’infirmiers militaires)
du 01/11/1918 * jusqu'au 15/02/1919 * 22e section d'infirmiers militaires Alsace
Infirmier (22e section d’infirmiers militaires)
du 01/02/1919   jusqu'au 15/06/1919   22e section d'infirmiers militaires Allemagne (Rhénanie)
Infirmier (22e section d’infirmiers militaires)
du 28/07/1918   jusqu'au 27/08/1918   22e section d'infirmiers militaires Aisne
Infirmier (22e section d’infirmiers militaires)
du 28/08/1918   jusqu'au 16/09/1918   22e section d'infirmiers militaires Paris et ses alentours
Infirmier (22e section d’infirmiers militaires)
du 19/09/1918   jusqu'au 14/10/1918   22e section d'infirmiers militaires Aisne
Infirmier (22e section d’infirmiers militaires)
du 03/09/1917   jusqu'au 25/06/1918   22e section d'infirmiers militaires Paris et ses alentours
Infirmier (22e section d’infirmiers militaires)
du 26/06/1918   jusqu'au 25/07/1918 * 22e section d'infirmiers militaires Champagne
Infirmier (22e section d’infirmiers militaires)
du 20/07/1918   jusqu'au 26/07/1918 * 22e section d'infirmiers militaires Champagne
* indique une date incertaine (déduite ou approximative)

Production littéraire

Feu de joie
1920 texte poésie
Beautés de la guerre et leur reflet dans la littérature
1935 texte ou article dans un périodique journalisme et critique
Aurélien
1944 texte prose
Le Roman inachevé
1956 texte poésie