Béraud Henri


Naissance : 21/09/1885 à Lyon
Décès : 24/10/1958 à Ile de Ré
Nationalité : française
Activité : écrivain
Statut : mobilisé.

Sous-lieutenant de réserve au début de la guerre.


Matricule : 862 (Classe : 1905)
Mobilisé à Lyon, 2e Arrondissement
Décorations :

Cité à l’ordre de la division du 13/12/1918.

Croix de Guerre

Présentation

Henri Béraud avait publié des poèmes avant la guerre, notamment son recueil “Poèmes Ambulants”, qui date de 1903. Il fait la guerre en tant que sous-lieutenant de l’artillerie, souvent affecté à l’État Major, et après l’armistice passe au bureau de la presse de Paris jusqu’à sa démobilisation. En 1915 il publia le recueil “Glabres”, dont le sous-titre est “quatorze sonnets pour amuser les poilus, tournés sur le front par Henri Béraud”. Pendant le conflit il publie également dans des périodiques, notamment Soi-Même, et essaya de créer sa propre revue : Les journées de 1917. Dans les années 20, il publie “Le Beau Sergent du Roi”, dédié à André Billy. Dans la dédicace, il affirme que l’histoire, qui porte sur le retour de la guerre des Sept Ans, aurait pu se placer à la sortie de la Grande Guerre, car les sentiments et passions des guerriers restent les mêmes. Il gagna  le Prix Goncourt de 1922 avec Le Vitriol de Lune et Le Martyre de l’obèse. Très actif dans la politique et dans les associations des anciens combattants dans l’entre-deux-guerres, il fait polémique quand il démissionne de l’Association des Écrivains Combattants par une lettre ouverte publiée dans Paris-Soir le 20/12/1923. Initialement de gauche et collaborateur du Canard Enchaîné, Béraud se orientera de plus en plus vers la droite anticommuniste et anti-sémite dans les années 30, et sera condamné à mort en 1944, puis libéré en 1950 pour des problèmes de santé.


Autres individus en relation

⤇ Billy André ⤆

Fiche réalisée par : Julia Ribeiro

États de service

Artillerie de campagne (48e Régiment d’Artillerie)
du 09/08/1914   jusqu'au 12/09/1914   48e Régiment d'Artillerie Lorraine
Artillerie de campagne (48e Régiment d’Artillerie)
du 12/09/1914   jusqu'au 09/09/1915   48e Régiment d'Artillerie Meuse
État-major (État-major du 1er Échélon du 8e Corps d’Armée)
du 10/09/1915   jusqu'au 31/03/1917   État-major du 1er Échélon du 8e Corps d'Armée Zone inconnue
Artillerie (État-major du Parc d’Artillerie Divisionnaire 15)
du 01/04/1917   jusqu'au 10/03/1918   État-major du Parc d'Artillerie Divisionnaire 15 Zone inconnue
Artillerie (115e Régiment d’Artillerie Lourde)
du 20/03/1918   jusqu'au 19/06/1918   115e Régiment d'Artillerie Lourde Caserne ou dépôt
Artillerie lourde (101e Régiment d’Artillerie Lourde)
du 20/07/1918   jusqu'au 26/08/1918   101e Régiment d'Artillerie Lourde Aisne
Artillerie (263e Régiment d’Artillerie)
du 27/08/1918   jusqu'au 30/09/1918   263e Régiment d'Artillerie Vaux
Artillerie (263e Régiment d’Artillerie)
du 03/10/1918   jusqu'au 11/11/1918 * 263e Régiment d'Artillerie Vosges
* indique une date incertaine (déduite ou approximative)

Production littéraire

Glabres : quatorze sonnets et une élégie
1915 texte poésie
Le Beau sergent du roi
1920 texte prose
Écrivains Combattants
1924 texte ou article dans un périodique journalisme et critique