Soupault Philippe

État civil : Marie Ernest Philippe SOUPAULT


Naissance : 02/08/1897 à Chaville
Décès : 12/03/1990 à Paris
Nationalité : française
Activité : autre
Statut : mobilisé.

soldat de première classe

(Classe : 1917)

Présentation

Le 2 août 1914, Philippe Soupault, fils de bonne famille, célèbre – au lendemain de l’ordre de mobilisation générale – son dix-septième anniversaire. Il voit, dès le début du conflit, ses deux frères aînés mobilisés, tandis que lui trouve dans un premier temps refuge avec ses parents à l’arrière, à Saint-Jean-de-Luz. En 1916, il est d’abord ajourné car jugé de constitution trop fragile, puis malgré tout mobilisé en fin d’année, et brièvement affecté à un régiment de cuirassiers, puis d’artillerie.

Mais l’armée nourrit pour lui d’autres projets, et désigne Soupault, tout comme une cinquantaine d’autres candidats, pour servir de cobaye pour un nouveau vaccin contre la typhoïde. Le résultat est désastreux, et vaudra au fragile jeune homme trois mois d’hospitalisation, auxquels succéderont de nombreuses rechutes – c’est, selon ses dires, dans un lit d’hôpital que Soupault écrira son premier poème, « Départ », ou lira pour la première fois Les Chants de Maldoror.

En 1917, assigné aux services auxiliaires, au commissariat des Essences et Pétroles, Soupault se mêle aux avant-gardes qui sévissent alors dans la capitale, publie ses premiers textes, et fait la rencontre d’André Breton puis de Louis Aragon, ses deux futurs compagnons dans l’aventure surréaliste. Si l’on retrouve dans son premier recueil, Aquarium, l’atmosphère étouffante des hôpitaux militaires, Soupault ne partagera plus guère que dans ses mémoires ses positions antimilitaristes et ces sinistres expériences.


Autres individus en relation

⤇ Albert-Birot Pierre ⤆ ⤇ Apollinaire Guillaume ⤆ ⤇ Aragon Louis ⤆ ⤇ Breton André ⤆ ⤇ Cendrars Blaise ⤆ ⤇ Drieu la Rochelle Pierre ⤆ ⤇ Fort Paul ⤆ ⤇ Péret Benjamin ⤆ ⤇ Reverdy Pierre ⤆

Fiche réalisée par : Thomas Munoz

Production littéraire

Aquarium
1917 texte poésie
Histoire d’un blanc, 1897-1927, mémoires de l’oubli
1927 texte prose
Profils perdus
1963 texte prose
Mémoires de l’oubli, 1914-1923
1981 texte prose